En empruntant la route vers la côte de la vanille à Madagascar, les naturalistes et les amateurs de biodiversité auront l’opportunité d’explorer à leur guise les joyaux du nord de la Grande Île. En effet, ce circuit recèle des écosystèmes parmi les plus riches du monde. Pour les découvrir, les touristes peuvent opter pour une randonnée à pied, en Trek ou en Trail, à travers des paysages d’une variété incroyable. Cette excursion dans le nord-est du pays convient parfaitement à ceux qui disposent du temps et le sens de l’aventure. Au passage, il s’avère possible de faire une halte dans l’une des plantations de vanille avant de poursuivre les promenades en forêt primaire.

Partir à la découverte de la côte de la vanille malgache

Tomber sous le charme de la cocoteraie

La visite de la cocoteraie à 10 km au sud de Sambava est immanquable durant cette aventure au nord-est de Madagascar. Cet endroit figure parmi les plus importants du monde avec plus de 3 600 ha et des installations mises au goût du jour. Un hectare peut comprendre jusqu’à 160 arbres qui fournissent à peu près deux tonnes de coprah. Le spectacle vaut réellement le détour, car les alignements des cocotiers sont bien organisés. La particularité de cette plantation réside sur sa production d’hybride, fruit de croisement du cocotier nain de Malaisie et du cocotier d’Afrique.


Les attractions à ne pas manquer de la côte de la vanille

Outre la visite des plantations de vanille et de cocotier, cette région nord-est de Madagascar regorge tant d’attractions naturelles qui méritent d’une découverte à part. Par exemple, lors d’une balade à Antalaha, les voyageurs peuvent réaliser des excursions familiales dans la vallée de l’Ankavanana avant de remonter le fleuve Bemarivo à bord d’une pirogue traditionnelle pour atteindre la forêt primaire.

Pour les adeptes de sensation forte et de trek à Madagascar, ils auront le privilège d’escalader le fameux Pic du Marojejy, qui est également un parc national emblématique de cette destination. Pour finir en beauté ce périple, une virée dans les réserves du Massif de l’Ankarana, de Daraina ou encore dans le parc de la montagne d’Ambre est recommandée.